Accueil » Les différents Miels » Miel de Bourdaine » Nerprun commun – développement saisonnier, description, répartition générale et période de floraison

Nerprun commun – développement saisonnier, description, répartition générale et période de floraison

 

Pour acheter directement votre Miel de Bourdaine Français :


MIEL BOURDAINE



Description botanique:

Le nerprun commun est un grand arbuste ou un petit arbre. C'est une espèce polymorphe dans son aire de répartition native, probablement en raison de l'hybridation avec d'autres nerpruns. En Amérique du Nord, le nerprun commun est décrit comme un grand arbuste grossier, souvent aussi large que haut, avec de nombreuses tiges et de nombreuses branches, ou avec une seule tige principale et des branches ascendantes. La forme arbustive varie généralement d'environ 3 à 13 pieds (1-4 m) de hauteur, parfois jusqu'à 16 à 20 pieds (5-6 m). La forme de l'arbre atteint généralement environ 16 à 26 pieds (5-8 m) de hauteur et 4 pouces (10 cm) de diamètre. Les nerpruns communs mesurent généralement moins de 13 pieds (4 m) au Canada. Les plants d'bourdaine commun matures ont de longues pousses quelque peu inclinées avec des branches formant des angles presque droits avec la tige principale. Les rameaux sont robustes et semi-rigides, de 1,5 à 2 mm de diamètre, et légèrement aplatis. De nombreuses branches se terminent par une seule petite épine allant de 0,2 à 0,9 pouce (0,5-2,2 cm) de long. L'écorce de jeune nerprun commun est lisse; l'écorce plus ancienne est quelque peu écailleuse ou fissurée.

Les feuilles de nerprun commun sont simples et se trouvent près des extrémités des branches. Les feuilles varient de 0,6 à 2,8 pouces (1,5-7 cm) de long ou plus et de 0,4 à 2,8 pouces (0,9-7 cm) de large. Les feuilles sont pour la plupart à feuilles caduques mais restent souvent vertes et ne tombent qu'à la fin de l'automne.

Le nerprun commun est généralement dioïque, et les fleurs sont fonctionnellement unisexuées et 4-mères. Les fleurs sont petites et peu visibles et se produisent en grappes denses sur les branches de la saison en cours. Les fleurs staminées se produisent en grappes axillaires de 2 à 8 fleurs (jusqu'à 40). Les fleurs pistillées se produisent en grappes d'environ 2 à 15 (jusqu'à 30). Les fruits du nerprun commun sont isolés ou en grappes. S'ils sont groupés, ils se produisent aux nœuds à l'extrémité des courtes branches d'éperon ou à la base des pétioles. Le fruit est une drupe globuleuse, allant de 5 à 10 mm de diamètre et portant généralement 4 graines, mais allant de 1 à 5 graines par fruit. Les graines mesurent 4 à 5 mm de long.


Développement saisonnier:

Des fleurs de nerprun commun peuvent apparaître avec des feuilles. Dans certaines parties des États-Unis et du Canada, le nerprun commun commence à fleurir dès le mois de mai. Les fruits passent du vert au rouge puis au noir à maturation et aucune fleur ne reste lorsque les fruits deviennent noirs. Les fruits peuvent mûrir dès août, mais mûrissent généralement en septembre en Amérique du Nord. Les fruits étaient bien mûrs à la mi-septembre. Le moment de la floraison et de la fructification est généralement retardé dans les provinces de l'Ouest et des Maritimes par rapport à l'Ontario.


Note moyenne 4,0/ 5
basé sur 4 Commentaires.

 

Pour acheter directement votre Miel de Bourdaine Français :


MIEL BOURDAINE

En savoir plus sur le Miel de Bourdaine :

Les caractéristiques de la bourdaine – La taille : entre 1 et 5 m. – Les rameaux : alternes, pas mal ramifiés, ne portent pas d’épines. – La tige : élancée. – L’écorce : est tendance à se dédoubler. Elle est d’une couleur brun-noir de l’extérieur et verte à l’intérieur. Elle dégage une parfum désagréable. – Les : s’étendent le long de la tige en spirale. pétiolées, lisses, caduques, de couleur verte. – Le limbe : forme ovale, de couleur vert sombre, de préférence vernissé sur le haut et plus clair sur la face inférieure. – Les fleurs : forment de faisceaux composés de 3-10 fleurs, de 5 mm de diamètre, avec des sépales soudés, de couleur verdâtre, flambeau triangulaires de couleur blanc-verdâtre, avec un brin de rose. Pétales alternes, blanchâtres et repliés vers l’intérieur. – Le fruit : baie globuleuse, juteuse sucrée par contre toxique. La couleur passe du en or vert et à maturité devient bleu-noir. La floraison de la bourdaine Selon le climat où elle se développe, la bourdaine fleurit à partir du paye avril jusqu’au mois de juillet. Sa floraison est discrète et nuage ornementale ce qui n’encourage pas à l’introduire dans les jardins. Où pousse la bourdaine ? La bourdaine est mellifère assez fréquente. On la retrouve un filet partout en Europe. Dans le midi et le pourtour méditerranéen, elle se fait de plus en plus rare. Mais elle se développe indispensablement à l’ouest disposant d’une préférence pour les plancher acides et humides. Elle s’accommode également des sols calcaires et secs. Cet planteapprécie lisières des forêts, montagnes et clairières. L’altitude ne semble pas l’affecter, puisqu’elle peut pousser même à 1 000 m. Quel intérêt pour l’apiculture ? La bourdaine est une plante mellifère qui attire beaucoup d’abeilles étant donné qu’elle produit un nectar fort évalué pour sa qualité et sa quantité : un produit très et très abondant. La miellée se fait assez régulière, non conditionnée chez aléas climatiques. Le miel obtenu est monofloral, de couleur sombre, brun roussâtre, et or goût aromatique, balsamique, peu acidulé. La cristallisation se fait super lentement. La Bourdaine est un arbrisseau de 3 à 5 mètre de hauteur, possédant des tiges élancées à rameaux brin nombreux. L’écorce est et violacée. Cependant, avec le temps des gerçures apparaissent, l’écorce prend alors une casaque fumeux en exhalant une odeur forte. La dessous écorce dans contre, est verte. Les feuilles sont caduques simples, elliptique et glabres. Les nervures saillantes moindre sont parallèles. Les fleurs sont précaire verdâtres, groupées parmi cinq à la base des rameaux de l’année. Elles apparaissent après la foliation et sur plusieurs mois. Le calice possède de cinq ans pétales. Les de cinq ans étamines, opposées aux pétales, sont soudées entre elles pendant base ainsi qu’au calice. La Bourdaine a la réputation d’être une plante super mellifère lorsque elle forme des gros suffisamment denses. Elle peut fournir des miellées dont l’intérêt n’est pas négligeable. Goûtez à délicieux délicatesse de bourdaine ! Le finesse de bourdaine surprend dans les glose aromatiques qu’il a à offrir. Ce bienveillance monofloral est un finesse caractérisé pendant sa saveur fine et aromatique. D’une texture liquide et pourquoi pas cristallisée, il se distingue parmi des arômes subtils et des air fruités.
La bourdaine est une plante mellifère en particuliers appréciée de nos abeilles. Du fait d’une floraison assez discrète on la retrouve guère dans nos jardins et c’est de préférence d’or détour d’une balade en que vous risquez de la trouver. Et pourtant le douceur de bourdaine est un enrichissant miel, doux et très raffiné qui plait en particuliers aux amateurs de affabilité fruité.
Contrairement en or bienveillance de romarin ou bien au affabilité de barbelé qui sont des miels crémeuse couleur claire, le velouté de bourdaine est un légèreté liquide cristallisant lentement, à la saveur aromatisée et à la belle couleur cognac. C’est un patience monofloral rare, exceptionnel et surprenant, surpassant de loin de nombreux miels polyfloraux tel que le moelleux de garrigue chez exemple.
VERTUS ET BIENFAITS Pour comprendre du bonté de bourdaine il faut s’intéresser d’un pointe plus près à la plante à qui il est issu. En effet on utilise la bourdaine depuis l’Antiquité pour ses purgatives et laxatives. Ces sont dues à un important taux d’anthraquinones contenus dans la plante et plus précisement dans son écorce plutôt que dans ses fruits. Voilà pourquoi le doucement de bourdaine est conseillé aux individus souffrant au contraire de constipation.
Mais attention, pas question de vous secourir directement de l’écorce dans une tisane car ce serait extrêmement toxique. Il faut d’abord la sécher puis la stocker plusieurs salaire avant de se permettre de l’utiliser sans danger.